Identifiant national P. Surv.

Pourquoi avons-nous besoin d’un identifiant national?

Il est devenu évident qu’il faut un identifiant national après avoir consulté des experts en commercialisation et leur avoir expliqué que chaque province utilise une désignation différente. On nous a fait remarquer que cela est très confus pour le public et qu’il serait impossible de promouvoir à la fois onze désignations différentes (BCLS, ALS, SLS, MLS, OLS, etc.). Le choix de la désignation P. Surv. est conforme aux normes reconnues et attendues par le public, qui est déjà familier avec la désignation P. Eng.

Serai-je obligé d’utiliser la désignation P. Surv.?

Non, les arpenteurs-géomètres ne sont pas obligés d’utiliser la désignation P. Surv.

La désignation P. Surv remplacera-t-elle celle de ma province?

Non, il n’y aura aucun changement au régime de délivrance de permis en place.

Si je suis arpenteur-géomètre autorisé au Canada, dois-je obligatoirement être membre de GPC pour utiliser la désignation P. Surv?

Oui, GPC est titulaire de la désignation P. Surv. pour l’usage exclusif de ses membres.

Pourquoi GPC exige-t-elle que notre association signe une entente d’octroi de sous-licences pour la désignation P. Surv.? Les arpenteurs-géomètres ne peuvent-ils pas plutôt signer cette entente à titre individuel?

Le cadre d’entente d’octroi de sous-licences est calqué sur celui de l’octroi de sous-licences P.Eng. d’Ingénieurs Canada aux associations provinciales de délivrance de permis d’ingénieur. Si un organisme de délivrance de permis signe une entente d’octroi de sous-licences, ses membres n’auront pas à se soucier de signer une entente individuelle avec le titulaire de la marque de commerce. Dans le cas de la désignation P.Eng., le titulaire de la marque de commerce est Ingénieurs Canada. Dans notre cas, il s’agit de GPC. Si votre association décide de ne pas signer d’entente d’octroi de sous-licences avec GPC, la répercussion sera la mobilisation de ressources administratives et bénévoles pour gérer des centaines d’ententes au lieu d’une seule. Il n’y aura aucune autre répercussion directe, à part moins de ressources pour que GPC serve ses membres et le public.

Votre intention est-elle de faire en sorte que les arpenteurs-géomètres utilisent en même temps la désignation P. Surv. et celle de leurs provinces respectives?

Nous ne forçons certainement personne à utiliser la désignation P.Surv. Cette désignation est facultative. Le passage d’une désignation d’organisme provincial de délivrance de permis à la désignation P. Surv. sera graduel et laissé à la discrétion de chaque arpenteur-géomètre.

Share Button